Fermer le menu
    rsj_2021_sadeck_3.jpg
    ©PJJ Sud

    LA CUTURE AU SERVICE DE L’INSERTION DES JEUNES CONFRONTÉS À LA JUSTICE

    Les 27 et 28 septembre 2021 se sont déroulés au Domaine d’O (Montpellier) deux ateliers artistiques au profit de 15 jeunes confrontés à la Justice. Après une tournée nationale dans les services de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) qui a débuté en mars dernier, c’est au tour des jeunes de l’Occitanie de prendre part à cette aventure culturelle des « Rencontres Scène Jeunesse ».

    Le protocole Culture-Justice de 2009 définit la culture comme un vecteur d’insertion ou de réinsertion des mineurs sous protection judiciaire. Il précise que la pratique artistique et la rencontre avec les artistes et les œuvres sont de forts vecteurs d’émancipation et favorisent le vivre ensemble.
    Les « Rencontres Scène Jeunesse » sont organisées par le ministère de la Justice avec le soutien financier du ministère de la Culture. Cet événement a lieu chaque année sous la forme d’un festival culturel. A Viols-en-Laval dans l’Hérault, c’est 120 jeunes suivis par la PJJ qui participent durant 3 jours à ces rencontres. Afin de s’adapter au contexte sanitaire, l’édition 2021 a été repensée.

    Les actions de médiation sont au cœur du projet du Domaine d’O pour partager à la fois la richesse du lieu et des spectacles, en croisant les publics, en organisant des rencontres avec les artistes, en sensibilisant à la pratique artistique, ou tout simplement en mettant les espaces à disposition afin que chacun puisse accéder à la culture, les jeunes, les moins jeunes, les personnes en insertion, en formation, en situation de handicap…
    Souhaité depuis longtemps, c’est avec plaisir que le Domaine d’O acte le partenariat avec la Protection judiciaire de la jeunesse en accueillant les
    « Rencontres Scène Jeunesse ».

    Depuis mars 2021, le chorégraphe gardois Sadeck Waff et la compagnie la Bouillonnante ont réalisé un tour de France artistique dans les services de la Protection judiciaire de la jeunesse. L’art est ici utilisé pour encourager les jeunes à exprimer leurs émotions tout en travaillant leur expression orale, écrite et corporelle, pour les faire évoluer vers un projet d’insertion.

    Sadeck : un danseur et chorégraphe hors du temps
    Artiste aux multiples casquettes, Sadeck est le co-fondateur du collectif de danse "Géométrie Variable". Il se démarque par la pratique du tutting, une danse basée sur des mouvements géométriques des bras, et en fait sa signature. Sa notoriété ne cesse de grandir. En 2020, il fait une apparition remarquée dans le dernier clip de la star colombienne, Shakira. Il a plus récemment réalisé un clip dans le cadre de la passation des JO de Tokyo 2020 et Paris 2024.
    C’est à travers cette pratique artistique que Sadeck a entamé en mars 2021 un tour de France dans les services de la PJJ. L’objectif est de réaliser avec une cinquante de mineurs une chorégraphie moderne et dynamique. Plusieurs jeunes viendront présenter le fruit de leur travail en novembre à Paris sur l’esplanade du site administratif du ministère de la Justice.

    Cie La Bouillonnante : deux artistes qui font parler les jeunes
    En parallèle, Charlotte Teissier et May Laporte de la Cie La Bouillonnante ont animé des ateliers d’écriture sur le thème "portraits de jeunesse". Lors de cette tournée, elles sont allées à la rencontre des jeunes afin de retranscrire leurs paroles. Leur histoire, leur vision du futur seront exposées en images et en mots en novembre à Paris sur le site administratif du Ministère de la Justice.

    L’accès à la culture est un droit fondamental

    Quelques images de ces deux journées radieuses.

     

    rsj_2021_sadeck_3.jpg
    ©PJJ Sud